FAQ

Trouvez l'information recherchée dans les questions fréquemment posées

Vidéosurveillance / vidéoprotection : quelle différence ?

La vidéosurveillance consiste à surveiller à distance des lieux publics ou privés, à l’aide de caméras qui transmettent les images saisies à un équipement de contrôle qui les enregistre ou les reproduit sur un écran.
La vidéosurveillance est appelée vidéoprotection lorsqu’elle est du domaine public.
La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) est compétente pour contrôler, sur le territoire national, l’ensemble de ces dispositifs.

comment mettre en place un système de vidéosurveillance ?

Votre commerce est un lieu qui accueille du public, vous devez donc respecter certaines règles :

- Les employés ne sont pas autorisés à visionner les vidéos enregistrées, seule la direction et les personnes en charge de la sécurité peuvent y avoir accès.
- Vous ne pouvez pas atteindre à la vie privée des clients en installant des caméras dans les cabines d’essayage ou les toilettes.
- Les vidéos ne doivent être conservées qu’un mois.
- Vous devez faire une déclaration en préfecture pour pouvoir filmer les lieux ouverts au public (entrées et sorties de magasin…) et déclarer votre dispositif de vidéosurveillance à la CNIL.
- Le public doit être informé de l’existence d’un système de surveillance vidéo par le biais d’une affichette ou d’un petit panneau présentant un pictogramme de caméra.

Ai-je le droit d'utiliser la vidéosurveillance pour surveiller mes salariés ?

Vous pouvez installer un système de surveillance dans votre entreprise pour assurer la sécurité des matériels, mais aussi des personnes.

Cependant, la vidéosurveillance ne doit pas servir à la surveillance directe des employés ! Il existe un cadre réglementaire à respecter en la matière. En effet, les salariés doivent être au courant de l’existence d’une vidéosurveillance.
Si votre entreprise a un comité d’entreprise, informez-le. Par ailleurs, vous ne pouvez pas installer de caméra dans certains lieux comme les toilettes ou les espaces réservés aux pauses. Sauf circonstances particulières (manipulation d’argent, par exemple), il est également interdit de filmer directement les employés et ce, en vertu du droit au respect de la vie privée.

Quelles sont les contraintes légales en videosurveillance ?

Tout dépend de la nature de votre activité et du type de locaux où vous voulez installer une surveillance ! En effet, la vidéosurveillance est très encadrée par la loi. Si votre entreprise est un lieu public, un commerce par exemple, vous devez respecter la loi Pasqua de janvier 1995 et obtenir une autorisation auprès de la préfecture pour installer une vidéosurveillance. Vous devez également installer une affichette ou un autocollant avec un pictogramme de caméra pour informer le public de la présence d’un système de protection vidéo.
Si vous ne recevez pas de public, sachez que vos salariés doivent néanmoins être informés de la présence du système de surveillance. Dans tous les cas, vous devrez déclarer votre installation à la CNIL avant de la mettre en route..

Peut-on surveiller ses locaux depuis son smartphone ?

Oui, on peut surveiller ses locaux et même piloter sa caméra de surveillance depuis un smartphone.
Pour surveiller vos locaux à partir de votre smartphone, il y a certains prérequis indispensables. Tout d'abord, il vous faut :

- un terminal connecté à internet (comme votre smartphone et/ou une tablette) ;
- un système de vidéosurveillance dit IP (Internet Protocole). Ce système comprend une caméra IP reliée à internet par l'un des 3 modes de connexion connus (via le système filaire, la Wi-Fi ou le réseau) ;
- pour finir vous devez aussi télécharger une application de télésurveillance pour smartphone qui vous permet d’accéder, à distance, aux enregistrements de la caméra IP.

Côté fonctionnement, dès que votre caméra IP est installée et que vous lui avez attribué l'adresse IP de votre Box internet, celle-ci passe par votre réseau informatique pour assurer l'envoie de l'enregistrement vidéo. Le flux vidéo est ainsi accessible par internet et l'accès au contenu est bien entendu sécurisé par des codes d'accès. Via une application dédiée, vous pouvez lire les vidéos de surveillance à partir de votre smartphone en ayant pris soin de configurer celui-ci au préalable.

Vidéosurveillance : combien de temps sont stockées les données ?

Tout dépend de votre matériel et de ce que vous en faites.

Une caméra analogique enregistre les vidéos sur une bande. Si vous restez en analogique, vous êtes donc limité par la durée de la bande. Mais, en connectant votre caméra analogique à un enregistreur numérique, vous pourrez conserver les enregistrements sous une autre forme voire les compresser pour en stocker davantage.
Avec une caméra numérique, vous enregistrez les vidéos sur un ordinateur, ce qui autorise une plus grande capacité de stockage. Attention, si vous filmez le passage du public dans un commerce, la loi vous interdit de garder vos vidéos plus d’un mois : vidéosurveillance, bien connaître le cadre légal.

Est-ce que les caméras de surveillance fonctionnent aussi la nuit ?

Oui bien sûr, il existe des caméras de surveillance qui fonctionnent la nuit.
C’est d’ailleurs indispensable pour surveiller vos marchandises et vous protéger du vol lorsque vos locaux sont vides. Vous trouverez des modèles de caméras capables de passer en mode jour ou en mode nuit selon la luminosité. Plusieurs types d’équipement permettent la vision la nuit : des caméras jour/nuit, infrarouges et dômes. Sur les mini-caméras et les caméras espions, vérifiez que la vision nocturne fait partie des caractéristiques de l’appareil.

Quels sont les technologies qui permettent la vision de nuit ?

L’intensificateur de lumière amplifie les sources de faible lumière (lune, étoiles…) mais nécessite un matériel complexe, encombrant et fragile.
Les systèmes thermiques sont sensibles à certaines longueurs d’onde et traduisent la température détectée en niveaux de gris visibles à l’écran.
L’infrarouge permet d’éclairer un lieu de rayons invisibles à l’œil nu et ainsi d’obtenir une image parfaite dans le noir total. Attention, sur certains modèles, la diode infrarouge est visible et permet donc de repérer facilement la présence d’une caméra.

Quelle zone couvre une caméra de vidéo-surveillance ?

Plus la surface que vous voulez surveiller est grande, plus vous aurez besoin de caméras de surveillance… Pour un petit local, une webcam connectée à un PC peut suffire.
Pour moins de 70 m2, en général une ou deux caméras sont suffisantes. Mais bien sûr, cela dépend aussi de la disposition de vos locaux, de la hauteur à laquelle vous placez la caméra, de son angle de vue… La surface et la distance surveillées sont indiquées dans les caractéristiques techniques de la caméra.
Les caméras premier prix filment à 20 m ; pour un budget supérieur cela peut aller jusqu’à 50 voire 80 m. Le type de caméra choisi influe aussi sur la zone de couverture : les caméras PTZ (avec option de contrôle panoramique, inclinaison et zoom) peuvent couvrir une zone plus importante qu’une installation fixe. tempor vitae.

Quelle précision mon équipement de vidéosurveillance peut-il avoir ?

Cela dépend naturellement du matériel utilisé. Une caméra analogique qui utilise un câble permet une bonne qualité d’image, mais parfois il vous sera difficile de distinguer un détail sur la vidéo.
Les caméras numériques ou IP ont une bonne résolution de l’image, mais la compression de la vidéo a tendance à en réduire la qualité. La résolution la plus courante est le 640 x 480 pixels mais certains modèles (IP HD, PTZ non motorisés) peuvent capter jusqu’à 1024 x 768 pixels. L’objectif de la caméra influence lui aussi la qualité de l’image finale : les capteurs CCD offrent une meilleure résolution que les capteurs CMOS. Attention, la qualité de l’éclairage entre également en ligne de compte. Plus la luminosité sera bonne, plus vous éviterez la présence de « bruit » sur vos images.

Qu'est-ce qu'une caméra réseau ?

On appelle caméra réseau un équipement qui utilise un réseau local ou étendu (Internet, par exemple) pour transmettre des informations, plutôt qu’un câblage.
La caméra réseau communique avec sa base grâce au Wifi. Les données qu’elle enregistre peuvent être stockées en interne ou sur Internet (dans le cloud ou sur un serveur dédié). Il est alors possible de les consulter en utilisant une application spéciale ou un navigateur web : vous pouvez donc visionner les images depuis n’importe quel ordinateur ou smartphone connecté à Internet. Mieux, si la caméra détecte une anomalie, elle peut vous envoyer un message électronique. Simple à installer, ce système est facilement évolutif puisque vous pouvez ajouter des caméras à votre installation sans devoir faire appel à un technicien. Sur le même sujet : La caméra wifi

Comment sécuriser les entrées et sorties d'une entreprise ?

Pour sécuriser les entrées et les sorties dans les locaux de votre entreprise, vous avez plusieurs possibilités :

- le lecteur de badge ne laisse entrer que les porteurs du badge de l’entreprise,
- le lecteur biométrique reconnaît les employés en fonction d’une caractéristique physique (empreinte digitale, œil…),
- le clavier à code exige la composition d’un numéro confidentiel,
- l’interphone permet d’entendre ou de voir la personne qui demande à entrer,
- les serrures électriques ou électroniques (à badges, à empreintes digitales, à codes…)

Les dispositifs de contrôle d’accès regroupent généralement trois éléments :

- Un système d’authentification (code, badge, clé, élément biométrique…)
- Un système d’autorisation (une personne peut par exemple être correctement authentifiée mais ne pas être autorisée à pénétrer dans les locaux à un moment donné)
- Un système de traçabilité permettant un reporting des droits d’accès.


Le choix de votre équipement de contrôle d’accès va dépendre du niveau de sécurité souhaité, du type de locaux à équiper ou encore de votre budget.

Comment fonctionne une serrure à code mécanique ?

Avec une serrure à code mécanique, l’ouverture de la porte n’est possible qu’après avoir tapé un code confidentiel (composé de chiffres et/ou de lettres) sur des touches. C’est ce code qui fait office de clé. Les serrures à code mécanique peuvent aussi bien s’utiliser à l’intérieur qu’à l’extérieur. Il n’y a pas besoin d’avoir d’alimentation électrique pour installer ce type de serrure ; elles fonctionnent donc toujours même en cas de coupure de courant. Notez que certaines serrures à code mécanique peuvent aussi s’ouvrir grâce à une clé, que le code est modifiable à volonté et que le sortie est souvent libre (serrure déverrouillée). Il existe également des verrous qui fonctionnent sur le même principe que les serrures à code mécanique. Pour en savoir plus, vous pouvez vous renseigner auprès de nos fournisseurs en effectuant une demande de devis en serrure à code mécanique.

Quelles sont les différentes technologies de lecteurs de badges ?

Il existe plusieurs types de lecteurs de badges :

- les lecteurs de cartes à puces,
- les lecteurs de cartes magnétiques,
- les lecteurs de badges sans contact,
- les lecteurs de badges RFID…


Avec un badge sans contact, il suffit d’approcher le badge à quelques centimètres du lecteur pour déclencher l’ouverture de la porte tandis qu’avec des cartes à puces ou magnétiques, une manipulation est nécessaire puisqu’il faut insérer la carte dans le lecteur pour permettre la lecture. Les badges RFID contiennent une puce qui communique par ondes radio avec le lecteur ; il est possible de modifier les informations de la puce RFID.
Pour en savoir plus, vous pouvez vous renseigner auprès de nos fournisseurs en effectuant une demande de devis en lecteur de badge.

Quelle est la norme pour les alarmes avec antibrouillage ?

Une alarme avec antibrouillage (ou « anti sabotage ») permet d’éviter les tentatives de brouillage de votre alarme lors d’une intrusion malveillante dans vos locaux. La norme de sécurité NF A2P permet de certifier les systèmes d’intrusion en plusieurs niveaux, le niveau 3 étant le plus sécurisé. Cette norme provient d’une association entre les normes NF et A2P, cette dernière étant délivrée par le CNPP (Centre National de Prévention et de Protection).

Notez que ce n’est pas parce que le risque de brouillage reste mineur qu’il faut le négliger. Les constructeurs prévoient donc des systèmes de double fréquence, de mise en sécurité de la télécommande ou de détection du brouillage par alarme.

Quelle sont les alarmes les plus efficaces pour une entreprise ?

La technologie varie beaucoup entre les différents modèles. Les alarmes anti-intrusion utilisent des capteurs plus ou moins sophistiqués. Par ailleurs, vous pouvez les paramétrer de façon à ce qu’une alarme dans une zone sensible se déclenche plus rapidement. Pour éviter les risques de brouillage, il est préférable de choisir une alarme filaire équipée d’un dispositif anti-sabotage.

Pour plus de sécurité, il peut être plus intéressant de souscrire à un contrat de télésurveillance chez un prestataire : non seulement il sera plus à même de vous guider dans votre choix, mais en plus l’intervention peut être plus efficace qu’une simple sonnerie d’alarme.

Comment fonctionne un système d'alarme ?

Un système d’alarme comprend des capteurs qui peuvent être de différents types :

- détecteurs d’ouverture des portes ou des fenêtres qui forment un rayon magnétique qui se détruit lors d’une intrusion et déclenche donc l’alarme,
- détecteurs de mouvements en extérieur ou en intérieur utilisant les infrarouges pour détecter une présence
- plus rarement : détecteurs de bris de vitre


En cas d’effraction, le détecteur transmet un signal électrique à la centrale du système d’alarme, par liaison filaire ou radio, puis la centrale transforme cette information en alarme : un signal sonore et/ou lumineux se déclenche et le centre de télésurveillance peut être contacté. Avant de choisir un système d’alarme, pensez à vérifier qu’il peut continuer à fonctionner en cas de panne de courant (sirène incluse).